Le subjonctif en Espagnol

Pour information, sachez qu’au mode subjonctif, après le présent du subjonctif, l’imparfait du subjonctif est aussi courant en espagnol. Comment les conjugue-t-on ? Et quand les utiliser ?

  1. Les situations pour lesquelles le présent du subjonctif est utilisé

Tout d’abord, dans une phrase complexe, le présent du subjonctif est employé quand le verbe utilisé dans la phrase principale est conjugué au présent, au passé composé, au futur, ou à l’impératif. Il faut également employer le présent du subjonctif lorsque la phrase principale constitue une action antérieure à la phrase subordonnée.

Ensuite, lorsque nous nous trouvons dans une situation d’incertitude et de doute, il faut utiliser des verbes au présent du subjonctif. Par exemple, la conjugaison du verbe « dudar » qui signifie « douter de » se conjugue le plus souvent au présent du subjonctif ; ce qui donne « dudo que… ». Tel est également le cas pour évoquer une possibilité ou une éventualité. Par exemple, quand on estime qu’une meilleure offre ou possibilité peut encore se présenter dans un futur proche, on peut affirmer que l’option ou le choix qui se présente actuellement ne nous intéresse pas : « No pienso que sea interesante » (qui signifie « je ne pense pas que ça soit intéressant). Le verbe vouloir « querer » qui exprime un souhait ou un désir par rapport au contexte qui se présente requiert aussi généralement le présent du subjonctif.

Puis, le présent du subjonctif est aussi utilisé pour évoquer un sentiment ou une émotion. Par exemple, la phrase « Pienso que estés triste » (qui veut dire je pense que tu es triste), exprime une émotion spontanée en regardant la mine de la personne concernée.

Puis après, le présent du subjonctif peut être employé dans une situation qui requiert la permission ou l’autorisation. Par exemple, la phrase « El hotel no permite que menores de edad » veut dire que l’hôtel n’accepte pas les mineurs sans avoir une autorisation parentale ou sans être accompagné, ou bien tout simplement la seule condition requise pour accéder à l’hôtel, c’est d’être majeur.

Et, pour ordonner à quelqu’un de réaliser une certaine commande, le présent du subjonctif est le plus utilisé. Par exemple, pour dire à quelqu’un de l’attendre, on dit en espagnol « Dile que me espere ».

Finalement, le présent du subjonctif est employé pour contredire quelquechose. Par exemple, pour dire qu’on n’est pas d’accord pour qu’une personne démissionne, la phrase à dire est « No es verdad que ella se vaya ».

  1. Les situations pour lesquelles l’imparfait du subjonctif est utilisé

Comme pour le cas du présent du subjonctif, l’imparfait du subjonctif est utilisé pour faire part d’un souhait, mais cette fois-ci le souhait peut ne pas du tout se réaliser, voire être hypothétique.

Lorsque la situation est une hypothèse dont la réalisation est incertaine, l’imparfait du subjonctif est aussi utilisé.

L’imparfait du subjonctif est également employé avec les verbes évoquent le désir, la crainte, la volonté de faire quelque chose.

Lorsque le terme « si » est suivi d’une condition, le verbe utilisé dans la phrase subordonnée se conjugue à l’imparfait du subjonctif.

  1. Les règles de conjugaison du présent du subjonctif

Afin de bien réussir la conjugaison d’un verbe au subjonctif présent, il faut se référer au mode de conjugaison de la première personne du singulier d’un verbe au présent. S’il n’y a aucun aspect d’irrégularité, cela restera ainsi pour le subjonctif présent. Par exemple, le verbe « hacer » qui veut dire « parler » se conjugue « hago » à la première personne du singulier du présent et « haga » à la première personne du singulier du subjonctif présent.

Le subjonctif présent des verbes qui se terminent par –Ar prendront la terminaison en – e ; et, inversement, les verbes se terminant par – Er/Ir prendront la terminaison en – a. Par exemple, pour conjuguer au subjonctif présent le verbe « hablar » qui signifie « parler », on dit « hable » ; pour le verbe « beber » qui veut dire « boire », on dit « beba » ; et pour le verbe « vivir » qui signifie « vivre », on dit « viva ».

Pour les verbes qui se terminent en –OCER et –UCIR, l’irrégularité dépendra également de la forme de conjugaison à la première personne du singulier. Par exemple, pour conjuguer au présent le verbe « conocer » qui signifie « savoir », nous disons « conozco ». Au subjonctif présent, nous dirons alors « conozca », « conozcas », « conosca », « conoscamos », « conozcais », et « conduzcas ».

  1. Les règles de conjugaison de l’imparfait du subjonctif

L’imparfait du subjonctif se base sur la conjugaison de la troisième personne du passé simple, et se conjugue alors en combinant la terminaison de l’imparfait du subjonctif avec le radical du verbe.

Pour les verbes qui se terminent en – ar, les terminaisons des verbes conjugués à l’imparfait du subjonctif sont : -ara, -aras, -ara, -aramos, -arais, -aran.

Pour les verbes se terminant en –er et en –ir, les terminaisons des verbes à l’imparfait du subjonctif sont : -iera, -ieras, -iera, -ieramos, -ierais, -ieran.

About

No Comments

Leave a Comment